Des autocollants personnalisés pour particuliers

La fabrication d’adhésifs personnalisés est un processus laborieux. Faire un travail « sur mesure » et spécialement pour des petites quantités, en raison de frais de calage, il existe une série de prix minimaux qui sont répartis entre les unités à fabriquer. D’ici l’importance de fabriquer la plus grande quantité possible d’adhésifs pour avoir de meilleurs prix. C’est pourquoi si on a besoin seulement d’un ou deux exemplaires le prix unitaire peut se voir fortement ressentit.

Nous réalisons toujours un budget personnalisé. C’est pour cela qu’il est très important de nous faciliter toutes les données possibles, par exemple, les mesures de l’adhésif, type de matériel, de couleurs, etc. et si c’est possible une image. Nous réaliserons un budget le plus ajusté possible et nous vous conseillerons la meilleure option dépendant où va être placé l’autocollant et ses requêtes techniques.

Comment serait-il le processus ?

Vous nous envoyez une image comme ce que vous voulez fabriquer en indiquant les mesures et les quantités. Une fois reçu nous réalisons un budget et si les prix s’ajustent à votre budget nous aurons besoin de vos données fiscales pour vous envoyer une facture proforma. Une fois vous avez reçu la facture pro forma vous pouvez payer au moyen d’un virement bancaire, par Visa (CB), par chèque ou PayPal. Une fois reçu votre règlement nous vous envoyons le BAT (Bon à tirer – Validation originale) pour valider les dessins. Une fois votre validation approuvée on procède à la fabrication et nous vous les envoyons par agence.

J’ai déjà les dessins…

Si les adhésifs vont être un découpage de vinyle nous devons vérifier qu’ils soient exploitables. Vous pouvez nous envoyer les fichiers vectorisés (Illustrator, Freehand, CorelDraw).
Par contre, si ce sont des adhésifs imprimés, normalement nous les réalisons en impression numérique, n’étant pas possible des technologies plus coûteuses comme la sérigraphie ou l’ offset se traitant de petites quantités. En impression numérique nous accéptons aussi des images JPG, PSD, etc., mais dans ce cas là ils doivent être à taille réelle et avec une résolution minimale de 300 dpi.

Pouvez-vous me dire le prix, délais et si je dois faire une commande minimale ?

Comme indiqué avant, nous ne pouvons pas donner un prix sans les données que nous demandons. La commande minimale n’existe pas. Nous avons l’habitude de faire plusieurs options de quantités pour que vous puissiez décider celle qui vous intéresse le plus.

Autocollants à mesure

Différents types d’adhésifs ou d’autocollants selon son usage

En principe, nous distinguerons 4 types d’adhésifs distincts en fonction de son usage et non par les matériels ou la forme de les fabriquer:

1) Adhésif imprimé, extérieur. La colle est derrière. On ne peut pas coller à l’intérieur d’un cristal puisque du dehors l’impression ne serait pas vue. Si on a besoin d’une grande résistance à l’extérieur, il est préférable d’imprimer en sérigraphie ou une découpe en vinyle.

Normalement un vinyle blanc est utilisé comme support mais on peut utiliser d’autres matériels. En cas des matériels transparents un fond blanc a l’habitude d’être imprimé en  sérigraphie pour opacifier le motif ou le logotype.

ADHESIF-IMPRIME

Adhésif imprimé en sérigraphie opaque

2) Adhésif de vinyle découpé, extérieur ou intérieur. Étant un autocollant découpé  directement sur un ou plusieurs vinyles de couleurs, on peut les placer à l’intérieur et à l’extérieur. Le vinyle a la même couleur au verso comme au recto. Au cas où il doit être collé dans un cristal, par la partie postérieure le dessin sera vu à l’envers, comme c’est logique.

Normalement, il n’est pas l’habitude d’imprimer, ainsi nous obtenons une grande résistance à l’extérieur. Tout dépend de la qualité du vinyle.

ADHESIF-DECOUPE

Adhésif découpé en vinyle avec plusieurs couleurs

3) Des autocollants intérieurs. Il s’agit d’adhésifs imprimés en sérigraphie sur un plastique transparent : un vinyle, un polyester, etc..

L’image est imprimée à l’envers, pour être vu du droit à travers d’un cristal, et la dernière couche est un fond blanc couvrant pour opacifier le motif.

AUTOCOLLANT-INTERIEUR

Adhésif intérieur imprimé à l'envers

4) Des adhésifs intérieurs de double vision. Ce sont des autocollants auxquels l’image est imprimée deux fois, une à l’envers de l’autre, avec quelques fonds opaques de séparation pour que les deux images ne soient pas visualisées à la fois. Il est indifférent qu’ils soient coller dedans ou en dehors du cristal. L’une des deux images  seront toujours bien vues.

C’est un produit très coûteux de fabriquer puisqu’il faut imprimer 2 fois les couleurs du dessin puisqu’en définitive ce sont deux images, une à l’envers de l’autre, plus les 3 fonds de séparation. Par exemple, imaginons un dessin avec 3 encres de couleurs tons directs, c’est-à-dire non tramés. Dans ce cas là il faudrait imprimer 9 encres : 3+3+3. Les fonds de séparation sont 3 encres très opaques imprimées en sérigraphie : blanc +  argent + blanc.

ADHESIF-DOUBLE-VISION

Adhésif avec image imprimée 2 fois

 

Des « solutions » pour coller des adhésifs sur des surfaces difficiles

Parfois, il existe des surfaces où il est très compliqué de coller un adhésif ou une étiquette. Normalement ce sont des surfaces rugueuses, siliconnées, flexibles, etc..
Il est toujours recommandable de faire une preuve d’adhésion avec le matériel à utiliser avant d’initier la production.

Si une fois réalisée la production, l’étiquette ne se colle pas, elle s’enlève ou tombe et il n’y a pas le temps de répéter le travail, ou de faire les essais, etc.. une solution d’urgence et effective est de déposer une goutte d’adhésif en vertu de cyanocrilate, comme celle de la marque “Loctite”. Il faut suivre les recommandations du fabricant, utiliser des gants très fins, etc.. puisque cet adhésif est très agressif et d’effet rapide. Il faudra tenir en compte que l’étiquette ou l’autocollant ne pourra pas être repositionné, donc il faudra bien le coller à la première. Par expérience nous savons que ce type de colle n’a pas l’habitude d’abîmer les vinyles, mais ce serait bien de le vérifier de tout de même.

Dans le cas d’une surface avec achevé rugueux il faut utiliser des matériels spéciaux pour confectionner les étiquettes. Dans ce cas là, les matériels dénommés grande adhérence ou adhérence extrême devraient être suffisants pour ne pas avoir à faire « des inventions ». Si l’étiquette est résinée cela n’a pas la même flexibilité que sans résine. C’est-à-dire, la superficie de contact entre le support et l’étiquette diminue et c’est pourquoi l’adhérence aussi. Dans ces cas là, une solution possible est de coller d’abord un matériel au-dessus de l’autre. C’est-à-dire, le vinyle ou le double adhésif est confectionné sans imprimer du matériel d’haute adhérence et avec une taille légèrement inférieure à l’étiquette, laquelle nous placerons attentivement juste dessus. Dit autrement, on colle deux adhésifs au-dessus de l’autre, étant le premier celui-ci d’ haute adhérence et qui sert en plus à « lisser » la surface.

Ceux-ci sont des solutions d’urgence. Donc, si la surface n’est pas lisse, comme un cristal, ou avec un achevé spécial, des peintures ou des restes d’huile, poussière, il faudra réaliser des essais préalables. Il faut tenir en compte que l’adhérence dépend aussi de la température d’application, de la propretée de la surface et que la prise maximale n’est pas obtenue jusqu’à passé 24 heures.

Surface

Surface avec peinture epoxi et achevé rigueux